Le Parlement ougandais approuve les réglementations sur le café qui atteignent le niveau de la ferme

  • i Cafilas 2 Capsules Rechargeables Réutilisables Pour Nespresso + 1 Cuillère + 1 Brosse de Nettoyage
    Composition : acier inoxydable. 2 capsules de café réutilisables + 1 cuillère doseuse + 1 brosse de nettoyage. Sécurité : Matériau de qualité alimentaire, 100 % sans bisphénol A. Facile à utiliser et à nettoyer. Économie : Capsules réutilisables, chaque capsule peut être utilisée plus de 150 fois. Non seulement elles protègent l'environnement et permettent d'économiser de l'énergie, mais elles durent également très longtemps. Santé : Les capsules de café avec filtre permettent de préparer le café avec plus de mousse, plus de goût et plus de corps. Nos capsules de café ont un bon effet filtrant. Un cadeau idéal pour les amoureux du café.
  • i Cafilas Espresso Lot de 2 capsules à café compatibles Nespresso Capsule, rechargeables, réutilisables filtre en acier inoxydable, capsules à café + tamper + cuillère + brosse
    Compatible avec les machines à café : Nespresso U. CitiZ (sauf D110). Pixie. Le Cube. Essenza. Maestria. Lattissima. Inissia. Concept. Matériau durable : produit fabriqué en acier inoxydable de qualité alimentaire, respectueux de l'environnement, sûr, sain et durable. De haute qualité, fabriqué en acier inoxydable, facile à nettoyer, utilisation illimitée. Écologique, en acier inoxydable, capsules Nespresso qui dureront toute une vie. Facile à nettoyer et à laver : lavable et réutilisable, très facile à nettoyer avec la brosse de nettoyage incluse et séchage à l'air pour la prochaine utilisation. Simple à utiliser, remplissez la capsule avec de la poudre de café et mettez-la dans la machine, de sorte à pouvoir profiter d'une vraie tasse de café expresso. Comprend 2 capsules rechargeables, 1 tamper, 1 doseur et 1 pinceau de nettoyage.

Mafabi "width =" 750 "height =" 475 "srcset =" https://dailycoffeenews.com/wp-content/uploads/2020/08/Mafabi.jpeg 750w, https://dailycoffeenews.com/wp-content/ uploads / 2020/08 / Mafabi-300x190.jpeg 300w, https://dailycoffeenews.com/wp-content/uploads/2020/08/Mafabi-620x393.jpeg 620w, https://dailycoffeenews.com/wp-content/ uploads / 2020/08 / Mafabi-150x95.jpeg 150w "data-lazy-tailles =" (largeur max: 750px) 100vw, 750px "src =" https://dailycoffeenews.com/wp-content/uploads/2020/ 08 / Mafabi.jpeg? Is-pending-load = 1 "srcset =" data: image / gif; base64, R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP /// yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7 "/>

<p class=La députée ougandaise Nandala Mafabi lors de l'examen du projet de loi national sur le café, 2018, au début du mois. Photo de presse du Parlement de l'Ouganda.

Le Parlement ougandais a adopté la semaine dernière le National Coffee Bill, 2018, franchissant une étape réglementaire majeure pour le secteur du café du pays alors qu'il cherche à augmenter de manière exponentielle la production.

La nouvelle réglementation implique un système d'enregistrement volontaire et gratuit pour tous les producteurs de café et donne pour la première fois à l'Ouganda Coffee Development Authority le pouvoir de réglementer les activités au niveau des exploitations.

Selon une déclaration publiée par le Parlement ougandais, le projet de loi est conçu pour fournir une planification sectorielle conçue pour relier les agriculteurs aux acheteurs, tout en organisant des activités généralisées au niveau de la production, telles que la mise en place de systèmes d'irrigation, la fourniture de matériel végétal et la fourniture de services de vulgarisation.

En vertu de la nouvelle réglementation, les agriculteurs seront tenus de partager des détails tels que la taille de leurs fermes, le nombre de caféiers plantés, des informations sur les pépinières et d'autres détails sur la ferme.

«Le projet de loi vise à réformer la loi pour permettre à l'Autorité ougandaise de développement du café (UCDA) de réglementer, promouvoir et superviser le sous-secteur du café et de réglementer toutes les activités à la ferme et hors ferme dans la chaîne de valeur du café», selon la déclaration du Parlement.

Le projet de loi remplace la Loi sur l'Autorité ougandaise de développement du café, Cap 325, qui a été établie avec l'UCDA en 1991. Cela a donné à l'agence fédérale l'autorité de réglementation sur les «activités non agricoles» telles que la commercialisation et la transformation. Le nouveau projet de loi propose une approche beaucoup plus agressive et plus ambitieuse du développement à l'échelle du secteur en permettant à l'UCDA de réglementer les activités à la ferme.

Répondant aux préoccupations politiques opposées selon lesquelles le projet de loi permet à l'UCDA d'exercer trop d'autorité sur les petits agriculteurs, le Parlement a rejeté au moins trois clauses notables du projet de loi, notamment: une qui aurait impliqué le désenregistrement des agriculteurs pour ne pas avoir respecté certaines normes ; celle qui aurait entraîné une peine de prison pour les agriculteurs qui ne maintenaient pas leur ferme; et une qui aurait nécessité une analyse des terres pour déterminer l'aptitude à la culture du café.

Le café reste une priorité stratégique globale pour le gouvernement ougandais, qui travaille depuis des années pour stimuler la production de la culture de rapport pour soutenir les moyens de subsistance dans les zones rurales dans le cadre d'une feuille de route sur 15 ans. Largement connu pour la production de robusta – y compris la direction des efforts visant à créer un marché mondial du «robusta fin» – l’Ouganda est le deuxième plus grand producteur de café d’Afrique en volume, derrière l’Éthiopie.

Le Réseau mondial d’information sur l’agriculture de l’USDA a prédit que l’Ouganda produira environ 4,8 millions de sacs de café au cours de la campagne en cours, comprenant 4 millions de sacs de robusta et quelque 800 000 sacs d’arabica. La feuille de route du café du pays prévoit 20 millions de sacs d'ici 2030.

Lecture connexe

Nick Brown
Nick Brown est le rédacteur en chef du . Vos commentaires et idées d'articles sont les bienvenus sur publisher (at) dailycoffeenews.com, ou consultez la page «À propos de nous» pour obtenir des informations de contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *