Coffea racemosa, originaire du Mozambique, utilisé localement

On peut découvrir ce caféier à l’état sauvage aux environs de la ceinture côtière orientale de l’Afrique, sur le territoire mozambicain.

Plusieurs dizaines de milliers de pieds sont également présents en Afrique du Sud, dans les forêts côtières bordant le lac de Sainte-Lucie. Le racemosa n’a connu aucune altération génétique jusqu’ici. Son goût est donc resté le même depuis la première consommation par les Mozambicains.

Ce qui n’est pas le cas de l’arabica et du robusta qui, eux, n’ont pas le même goût d’un pays (voire d’une plantation), à un autre. Le grain de ce caféier est très faible en caféine.